Aimo Pagin en concert le 6 mai 2017 à 15h30 au château de Bourgon-Montourtier
Aimo Pagin pianiste

Aimo Pagin pianiste

Aimo Pagin – en concert au Château de Bourgon-Montourtier

Samedi 6 mai 2017 à 15h30 concert avec Aimo Pagin : piano et Violoncelle  – Programme Surprise 

Dimanche 7 juillet 2017 à 19h concert avec Aimo Pagin et Michael Wladkowski en Duo sur un Bösendorfer et un Yamaha

Réservations de préférence par mail : chateaudebourgon@gmail.com  ou par tél : 0243021620 ou 06 11 37 29 99

 

Dès septembre 2016 Aimo Pagin enseignera au Pôle Superieur de la cité des Arts de Strasbourg (conservatoire).
www.aimopagin.com

Aimo Pagin est né le 1er février 1983 à Francfort, dans une famille de musiciens et décide de se consacrer dès son plus jeune âge à sa passion : le piano …L’histoire de mes parents est absolument unique puisque étant tous les deux violonistes (mon père était violon solo à l’orchestre de la Radio de Francfort, ma mère violoniste concertiste) le destin les a fait croiser leurs chemins sur la scène le jour où elle interprétait le concerto de Beethoven avec cet orchestre… Je suis né donc dans des conditions qui étaient largement favorables à l’éclosion d’une nature musicale, ma soeur même qui faisait du violon étant petite s’est tournée vers le chant, et je me suis bien dit qu’il fallait être original et jouer d’un instrument différent .. J’ai donc commencé le piano vers l’âge de 7 ans…
Régulièrement soutenu dans son travail par ses parents , Aimo Pagin prend ses premiers cours au conservatoire de Strasbourg où sa famille avait aménagé, et il travaille pendant quelques années auprès de Françoise Claustre … » dans la tradition de l’école francaise, un travail soutenu , et beaucoup d exercices variés et de morceaux pour me faire progresser….
Puis il poursuit au conservatoire de Colmar dans la classe de RENA SHERESHEVSKAYA , où il termine son cursus en obtenant les diplômes à l’unanimité de piano, solfège et musique de chambre …
Aimo Pagin part ensuite en Suisse afin de se perfectionner auprès de Dominique Merlet alors professeur au conservatoire supérieur de musique de Genève et il termine avec la plus haute distinction : le Diplôme de Soliste….
Avide d’apprendre et de développer son expérience , Aimo Pagin décide de partir aux Etats-Unis , au Peabody Institute de Baltimore , et est accepté en 2004 dans la classe renommée du grand pianiste et pédagogue Léon Fleisher, dont l’influence aura été immense : »Je n’ai jamais vraiment envisagé un autre chemin que celui qui me porte actuellement dans les sphères éternelles de la musique ! Il suffit d’écouter une symphonie de Bruckner par exemple pour se rendre compte que finalement, les partitions de génie , suffisent à mettre en lumière toute la contradiction et la richesse de la condition humaine. Mes deux années auprès de Leon Fleisher ne ressemblaient en rien à des cours de piano à proprement parler… Une page entière ne suffirait guère à exprimer ce qui représente à mes yeux la compréhension même de l’essence de la musique , la philosophie enseignée par Leon Fleisher. »

Aimo Pagin s’est déjà produit en concert le 4 décembre 2016 à 15h   Chopin :  Valses, Nocturne,  Debussy : clair de Lune,     Haydn : sonate en si mineur                   Liszt : Sonnet de Pétrarque n° 104, Vallée d’Obermann,   Mozart  : fantaisie, Sibelius : La Valse Triste

13487781_1160243087330586_971924207_n

« Interrogé sur sa façon de travailler il confie : « L’approche d’une oeuvre est d’une grande complexité et d’un grand interêt , et je suis de l’opinion qu’il y autant d’approches et de conceptions possible que d’oeuvres existantes, il est donc difficile de définir la façon dont on peut aborder le thème du travail personnel.

 

Cependant , il est vrai que l’imagination de l’interprète ne doit à aucun moment laisser place à la simple execution de notes écrites sur un papier cette imagination même qui fait de chacun de nous, et dans tous les domaines qui soient, des êtres pourvus de subjectivité..

aimo-pagin-au-piano

L’interprétation doit se faire dans l’idéal sans partitions. La conception de l’oeuvre, sa forme , le son et le geste sont d’une complexité telle qu’il est même préférable de jouer les yeux fermés , parvenir justement à « sentir » la musique . Sur scène, avec l’émotion et le plaisir, la beauté se situe quelque part entre la force communicative avec le public , et les étoiles qui émanent de la partition , ce subtil mélange qui lorsqu’il est soigneusement préparé, fait naitre le miracle de l’art. »

http://www.pianobleu.com/aimo_pagin.html

 

Le répertoire pianistique d’Aimo Pagin est avant tout germanique : « Il résulte de l’influence de Fleisher: Mozart, Beethoven, Schubert ou Brahms , rien ne pouvait à ses yeux mieux représenter et recréer l’déal « métaphysique ». »

 


En soliste, il joue avec des orchestres prestigieux comme le NSO (New Symphony Orchestra) , l’Orchestre Symphonique de Berlin, l’Orchestre Philarmonique de Bucarest, l’Orchestre National de Montpellier et il aime aussi la musique de chambre : « Comme beaucoup de solistes, j’affectionne beaucoup la musique de chambre , étant un monde en soi , je pense qu’on en fait jamais assez et que chaque occasion de la pratiquer même entre amis est magique !  »

Aimo Pagin a eu en outre la chance de jouer pour de grands artistes qui l’ont beaucoup aidé confie-t-il, ainsi Radu Lupu et Murray Perrahia , qui sont pour lui de très grands musiciens – Aimo Pagin s’inspire également de précieux conseils d’autres musiciens de renom, tels David Zinman, Andras Schiff , Pascal Rogé, Dimitri Bashkirov , Maria Tipo, Valentin Gheorghiu, Noël Lee, Vladimir Feltsmann.

Mais aussi des répertoires plus atypiques mais tout aussi émouvants :

 

Le parcours d’Aimo Pagin est jalonné de nombreux prix nationaux et internationaux : il remporte à l’âge de 14 ans le Premier prix au CONCOURS MUSICAL DE FRANCE (Paris). Lauréat du CONCOURS INTERNATIONAL GEORGE ENESCU (Bucarest 2005) et du Concours VALSESIA MUSICA (Italie 2006), il gagne le Premier prix au Concours International PREMIO PIANISTICO PAUSILYPON à Naples la même année, avec un succès retentissant , faisant à cette occasion ses premères apparitions à la télévision italienne (RAI).
En novembre 2007 il remporte le Deuxième prix au CONCOURS INTERNATIONAL DE PIANO de FERROL (Espagne), le Deuxième Prix au CONCOURS INTERNATIONAL JACOPO LINUSSIO (Italie 2008), de même que le Premier prix au CONCOURS INTERNATIONAL PALMA D’ORO (Italie 2009) et plus récemment le Deuxième prix au Concours PREMIO FAUSTO ZADRA (Italie 2010)

+ d'articles qui peuvent vous intéresser ...

Une réponse à Aimo Pagin en concert le 6 mai 2017 à 15h30 au château de Bourgon-Montourtier

  1. I D dit :

    Bonjour, je vous inscris avec grand plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*