Exposition Benoît Pelatan

 Biographie

« Il n’y a pas de plus grand maître que la nature » St Bernard.

Né en 1967, Benoît Pelatan peint depuis 1991. Autodidacte, il s’est formé au contact des plus grands maîtres, en les fréquentant dans les musées (le Louvre est son lieu de recueillement et d’étude), avec une préférence pour les auteurs du XIXè siècle : Corot d’abord, dont Monet disait : « Il y a un seul maître, Corot. Nous ne sommes rien en comparaison, rien » et tous les paysagistes de Barbizon, Harpignies, Daubigny, Dupré pour ne citer qu’eux. Dans leurs oeuvres, Benoît Pelatan est séduit par la description d’une nature préservée, authentique, presque primitive, dont les arbres, les rivières, les champs sont les héros. Enfant déjà, son goût le portait vers les promenades dans la campagne mayennaise qu’il aime encore tant représenter. Par ses pinceaux et ses couleurs, il cherche à retranscrire ses émotions glanées au cours de ses pérégrinations. Pour lui, la beauté de la nature réside dans sa simplicité; point d’artifices dans ses compositions, point de tape-à l’oeil ni de grandiloquence; la campagne seule, dans sa modeste majesté.

Il a adapté pour cela sa technique à cette représentation: des formats souvent petits, inhabituels, en hauteur ou très horizontaux, des panneaux (encore une habitude du XIXè s., sauf que le médium a remplacé le bois, seule concession à notre époque) qui lui permettent de trouver vraiment la surface adéquate sans être soumis aux mesures standard, enfin des couleurs parfois rompues, parfois plus vives, fines et diluées, sans empâtements, étalées souvent « alla prima » sans beaucoup de repentirs. Des compositions vraies, sincères, telles qu’elles s’offrent au promeneur qui sait écouter, voir et apprécier.

Affiche Pelatan

Pelatan CDLM 2013

 

+ d'articles qui peuvent vous intéresser ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*