Jean Yves du Boispéan / Antoine le Gouvello

Exposition 2011Jean Yves du Boispéan et Antoine le Gouvello exposent au château de Bourgon du 22 juillet au 12 août 2011.

Jean Yves du Boispéan : Autodidacte de 54 ans,  sa tournure d’esprit le porte souvent à détecter la face comique des choses ou la sensibilité des situations avec l’envie de les transcrire sur le papier. Il explore la chasse, la gastronomie, le golf, la vie à la campagne …C’est un artiste très apprécié par toutes les générations, en France et à l’étranger. Présent dans de nombreuses expositions privées, fêtes de la chasse et des jardins, magasins de décoration, il a obtenu le 2eme prix de dessin du concours du centenaire de la Société de Vénerie.

Antoine le Gouvello :  il a toujours eu un crayon ou un pinceau à la main. Il voulait faire les Beaux Arts, ses parents s’ y sont opposé, il a donc fait une école de Commerce International. Pendant plus de 20 années, Directeur Export il a voyagé dans le monde entier. Cela ne l’ a pas empêché de dessiner et d’ apprendre l’ aquarelle dont il ne se séparera plus.Dans ses voyages au long cours, il prend ses oeuvres et les montre à New York, HONG KONG, Seoul, Tokyo, Cape Town, Londres, Edimbourg, … et il vend !!En poste à Castres, il organise une exposition qui a si bien marché qu’ on lui a passé des commandes à réaliser! Marié, avec trois jeunes enfants, il trouvait « risqué » de se mettre de suite à son compte. Ce n’ est qu’ en 2004 qu’il franchit le pas : il devient « Aquarelliste, peintre animalier ».Les commandes arrivent et les expositions se multiplient.Aujourd’hui, il est connu pour ses travaux dans les domaines animaliers, les marines, les paysages et lespropriétés. Léon Danchin et d’ autres l’ont beaucoup influencé, avec, aussi, les peintres de la Marine et les aquarellistes du XIXème siècle. « Je travaille beaucoup sur commande, des portraits de chiens, de chevaux et autres animaux ainsi que des propriété, manoirs et châteaux de familles où j’aime à rencontrer les propriétaires et construire avec eux, l’esprit dans lequel sera interprétée l’aquarelle (qui peut être de grand format). »

Son oeuvre est réaliste, avec toujours une note de poésie, de fraicheur.
« J’attache beaucoup d’ importance à la qualité des contacts et suis toujours ému de revoir, ici et làquelques unes de mes aquarelles « trôner » dans une vitrine ou accrochées en bonne place sur un mur ».

 

 

+ d'articles qui peuvent vous intéresser ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*