Le lézard vert

Lezard vert low
Le lézard vert a été observé deux fois en 2011 lors de sorties matinales avec l’ingénieur écologue David Quinton. Il se trouve toujours au même endroit, très furtif, à l’angle d’un chemin dans un buisson, en lisière de forêt de Bourgon, à proximité du château.

Protégé sur le territoire national, inscrit à l’annexe IV de la Directive  » habitats  » et à l’annexe II de la Convention de Berne.

Le lézard vert est dépendant d’un couvert végétal assez épais. On le trouve en lisière des bois et forêts, dans les clairières ainsi que dans les prairies, bords des chemins et talus.
On le trouve souvent avec la couleuvre verte et jaune qui s’en nourrit après un combat acharné.

Il grimpe volontiers dans les buissons et arbres et peut nager à l’occasion.
Cet animal mord fortement quand on le manipule. C’est un animal très sensible à la température qui détermine en grande partie son activité, surtout diurne. La température minimale tolérée est de 15° C avec un optimum autour de 32-33°C.
Hivernage
Il hiverne d’octobre à avril dans un terrier de rongeur sous une roche ou un amas de végétaux.
Nourriture
Sa nourriture se compose principalement d’arthropodes et d’insectes, notamment de coléoptères. Mais, il ne dédaigne pas les lombrics, les mollusques, les lézards (dont des individus de sa propre espèce) et les œufs d’oiseaux.
On a rencontré des lézards verts qui consommaient des fruits bien mûrs.

+ d'articles qui peuvent vous intéresser ...

Une réponse à Le lézard vert

  1. Emmache dit :

    Vraiment sympa ce site Internet. Merci pour ce partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*