Les zones humides

Au XIVe siècle le château de Bourgon était fortifié et entouré de 20 ha d’étangs. Le pont à 4 arches est alors  l’unique accès au château avant de passer le pont levis.                           Au XVIIIème siècle,  les anciennes douves ont été asséchées pour assainir les sols et éviter la douve du mouton. Cependant, lors des grosses pluies d’orage, le Bourgon sort parfois de son trajet habituel pour reprendre son cours normal au travers des prairies,  alimentées également par les sources : des zones humides subsistent toute l’année et abritent de nombreuses espèces protégées d’amphibiens, insectes et plantes rares.

DSC_9203.JPGDSC00076.JPG

+ d'articles qui peuvent vous intéresser ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*