Pièce de théatre « Molière par elle-même » – 17h30 Samedi 3 mai 2014

Ouest France Molière

 

Courrier de la Mayenne F.Thyrion salue son public

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos de la soirée qui fut une réussite, la salle Renaissance était comble, la pièce merveilleusement interprétée et  le public conquis!

Françoise Thyrion et la pièce "Molière par elle même"

Sicky Darbion et Isabelle Ducatillon présentent Françoise Thyrion et la pièce « Molière par elle même »

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 3 mai 2014 Pièce de théatre « Molière par elle-même »

RDV: 17h30 au château de Bourgon à Montourtier  –                                                                                        3 coups 18h                                                                                                                                                      Buffet convivial , participatif et partagé vers 19h : merci de nous préciser ce que vous apportez!

Participation « au chapeau ».   Souhait : 15€ à minima

A l’initiative de Sicky Darbion dans le cadre des soirées « en compagnie d’artistes » et la participation d’Alain et Isabelle Ducatillon pour l’organisation au château de Bourgon.

Molière par elle-même - F.Thyrion

Molière par elle-même – F.Thyrion

« Molière par elle-même » est une pièce à un personnage, celui de Molière, écrite et jouée par Françoise Thyrion 

La pièce a été traduite en plusieurs langues et jouée dans de nombreux pays dont la Chine.

Elle retrace la vie de Molière par la bouche d’une conférencière loufoque qui subit de graves troubles de la personnalité…jusqu’à devenir Molière!

C’est riche, drôle et c’est une performance d’acteur.

La pièce sera à Paris à partir du 13 mai...

—————————————————————-

MOLIÈRE, PAR ELLE-MÊME 2013 – VINGT SIX ANS DÉJÀ !

Les pièces de Molière sont des pièces hantées comme peuvent l’être certaines maisons, celles où s’écrivent les histoires. Le fantôme de Molière est présent dans toutes ses pièces, Jean-Baptiste se glisse et endosse le costume de beaucoup de ses héros (Sganarelle, Arnolphe, Alceste, Harpagon, Dom Juan Sganarelle…), il les a écrits à sa mesure et les a interprétés souvent. Les personnages sont doubles et se répondent en miroir, en antithèse (Philinte/Alceste, Dom Juan/ Sganarelle, Armande/Henriette, Célimène/Arsinoé…) Ces couples de personnages n’en font qu’un, en réalité. C’est peut-être pour cette raison que certains prétendent que Molière n’a pas écrit ses pièces car toute l’œuvre de Molière est Molière. Quand à la fin de « Molière, par elle- même », l’actrice dit au public : « Voilà, pourquoi Molière c’est moi. La boucle est bouclée ! », elle cesse d’être la conférencière pour n’être que Molière. Le texte l’exige. Molière est enfin seul sur scène et le public le croit sans autre forme de procès. Quand je jouais le rôle, je n’en avais pas conscience (et c’est tant mieux !), mais en mettant en scène d’autres comédiennes, cela m’est apparu totalement, ingénument, ludiquement évident. Le texte nous amène à ce constat, le personnage de Jean-Baptiste gagne sur celui de la conférencière. Tout comme dans les pièces de Molière, où l’esprit de Poquelin erre et se glisse dans la peau de tous les personnages et parle au public d’hier et d’aujourd’hui. Et j’en viens à penser qu’on ne peut jouer une pièce de Molière sans qu’il nous hante, sans qu’il nous houspille, sans qu’il ne veuille prendre notre place sur le plateau ! Oh, l’affreux cabotin, qui même mort, veut faire rire, pleurer et se faire applaudir à tout prix !

Extrait de l’ENTRETIEN entre Françoise Thyrion et Dominique Paquet : Molière, notre contemporain… (éd.de petit véhicule)

Depuis sa création en 1987, c’est-à-dire depuis 26 ans, Molière, par elle-même, a été joué dans plusieurs pays et continents et porté à la scène par une dizaine d’actrices françaises, catalanes, américaines, turques, mexicaines…
J’ai eu le plaisir inestimable de voir plusieurs versions de ce texte et j’ai pu constater que Molière est une « star internationale ».

J’ai largement dépassé l’âge qu’avait Molière à sa mort… Et je réendosse le rôle.
Je reste convaincue que le spectacle reste d’actualité et que la vie du théâtre français présente encore quelque similitude avec celle des familles de comédiens du grand siècle de Louis XIV… Mon regard sur les rires et les pleurs de cette figure immense du théâtre français n’a pas pris une ride et me conforte dans l’idée que son théâtre reste encore de nos jours important, nécessaire et enchanteur.

MOLIÈRE, PAR ELLE-MÊME HISTORIQUE DU SPECTACLE

Molière, par elle-même a été créé par Françoise Thyrion en décembre 1987 au Théâtre 71 à Malakoff, dans la région parisienne.

Ce spectacle a été recréé par la Cie Théâtrale nantaise Science 89 au Théâtre du Ranelagh à Paris, puis repris au Théâtre des Carmes et au Grenier à Sel à Avignon.
Produit par l’AFAA le spectacle a fait l’objet d’une tournée internationale (Chine, Corée du Sud, Mali, Autriche, Hongrie, Pays bas, Belgique, Hongrie, Barcelone, Erfurt, Espagne, Portugal…). Joué également dans diverses villes en France ce spectacle a largement dépassé les deux mille représentations.

Traduit en espagnol, en catalan, en turc et en hébreu, il a été porté à la Scène à Barcelone, à Istamboul, à tel Aviv et à Mexico.

En 2003, le spectacle a reçu le prix du théâtre pour la jeunesse à Mexico.
Il a été également joué par la Compagnie de l’Ortie Blanche à Arras, par la compagnie des Sept Lieues de Nantes, par Any Mandieta à Toulouse, Montpellier et Sète, par la Compagnie du Fil à Bruxelles etc… et repris dernièrement par Céline Grolleau dans une mise en scène de l’auteur (production la Cie Science 89 / la Salle Vasse.)

MOLIERE, PAR ELLE-MÊME, 26 ans déjà !

De et Par Françoise Thyrion

Mise en scène Michel Valmer Costumes Marion Fau

Effets spéciaux Samuel Danilo

BIOGRAPHIE DE FRANÇOISE THYRION

Auteure dramatique Comédienne
Sociétaire SACD depuis 1989 Membre du CA EAT

Direction artistique avec Michel Valmer de la Salle Municipale Francine Vasse depuis 2004 et de la Compagnie théâtrale Science 89 depuis 1988.

Françoise Thyrion a travaillé comme comédienne avec Pierre Debauche, Armand Gatti, Benno Besson, Pierre Ascaride, Maurice Sarrazin, Richard Demarcy, Jean-Louis Benoît, Jacques Nichet, Hélène Vincent, Jacques Livchine, Stephen Meldegg, Jacques Echantillon, Gildas Bourdet, Alain Milianti, Michel Valmer, Dominique Lurcel, Monique Hervouët…

Textes et adaptations théâtrales portés à la scène

Une Folie Electrique – d’après «Mystification» de Denis Diderot
Molière, par elle-même
Entretien d’un philosophe avec la Maréchale de *** – d’après Denis Diderot
Félicité ou le Merveilleux Théâtre du Docteur de Groningue – avec Daniel Raichvarg et Michel Valmer
Pauline a disparu
Une femme de ménage ou le racisme ordinaire
L’Ingénu – adaptation théâtrale et musicale de Voltaire en collaboration avec Gerhardt Stenger
Les enfants sacrifiés
Notre Carmen – libre adaptation théâtrale et musicale de la nouvelle de Prosper Mérimée Ida, m’a dit ou le chant de trois oiseaux blessés

+ d'articles qui peuvent vous intéresser ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*